Douleur et souffrance. Dr Alain VALLEE


Congrès Hypnose et Douleur Quiberon 2012


Le problème de la douleur chronique n’est pas tellement la douleur. De nombreux malades supportent très longtemps leur douleur tant que celle-ci ne les empêche pas d’être à la hauteur de leurs valeurs de vie (être un bon père, être un bon employé, etc.) et qu’à ce moment-là, la frustration, voire la honte de ne pas être à cette hauteur, se mêlant à la peur de la disqualification sociale et à la honte du sentiment d’échec personnel, provoquent une perturbation émotionnelle présente tant au niveau de leurs idées (indignité, faiblesse, impuissance, honte, etc.) qu’au niveau de leurs sensations corporelles, (noeud, de blocage respiratoire, etc.).
L’expérience du travail avec ce genre de patient montre que, tant que la souffrance est présente, peu de choses sont possibles quant au travail antalgique, même médicamenteux. L’atelier se propose de vous montrer comment, à partir de techniques simples, il est possible d’amener un patient à faire la différence entre sa douleur et sa souffrance ; à partir de cela comment des techniques d’hypnose permettent d’atténuer cette souffrance et de donner au patient une méthode, une éducation thérapeutique qui lui permet ensuite, lui-même, de laisser s’évacuer cette souffrance et de pouvoir centrer son attention sur sa lutte contre la douleur.

Objectifs :
Distinguer les concepts de douleur et de souffrance
Apprendre quelques outils spécifiques diminuant la souffrance
En dégager des idées pour une stratégie thérapeutiques


Hypnothérapeute à Paris, enseignant en EMDR - IMO, dirige le Collège d'Hypnose & Thérapies… En savoir plus sur cet auteur


Rédigé le 31/07/2017 à 16:00 | Lu 111 fois modifié le 23/08/2017


Dans la même rubrique :